Réunion SECURITE - 3° Canton de NIMES

Publié le par Admin. ump

La séance est ouverte à 18 h 30 sous la Présidence de Madame Laurence Pécheral, Déléguée du 3ème Canton.

 Ordre du jour de la réunion :

 

e                             Mot d’accueil.

e                             Intervention de Monsieur Richard Tibérino, adjoint au Maire. Thèmes sur la Sécurité et Régionales 2010.

e                             Questions diverses – verre de l’amitié.

·         La Déléguée souhaite la bienvenue à l’assistance présente pour cette réunion du 3ème canton. Malgré le temps peu propice à une sortie nocturne, il est très agréable de voir que 40 personnes se sont déplacées à la permanence UMP. Nos réunions attirent de plus en plus de monde et il s’agit d’une grande satisfaction.

·         Intervention de Monsieur Richard Tibérino qui réalisa un exposé fort intéressant sur le fonctionnement du secteur sécuritaire au niveau de la ville.

·         Il est rappelé que la sécurité ce n’est pas que la « police » mais il y a un gros travail de prévention sur le terrain. Il apparait sur Nîmes trois zones polices à savoir l’Est-Sud, l’Ouest et le Centre Ville. Plusieurs actions sont en cours à savoir la mise en place de médiateurs à l’Est de la ville et la création de G.I.L (Groupe d’Intervention Local). Ce groupe d’intervention est en droite ligne des G.I.R (Groupes d’Intervention Régionaux) mais au niveau local. Ils regroupent tous les services répressifs de l’Etat au sein d’un seul organisme. Il s’agit d’un projet défendu par Jean-Paul Fournier et Nîmes serait ville pilote. Brice Hortefeux serait favorable quant à la réalisation de ce projet.

·         Parmi  toutes les actions menées par la municipalité, il est à noté l’enveloppe allouée à la surveillance vidéo avec 76 caméras en service sur la ville dont 25% dans les quartiers. L’objectif est de quadriller l’écusson et de sécuriser les abords des établissements scolaires et ainsi arriver à la mise en service de 200 caméras environ . Cela représente un investissement de 1,5 millions € sur 4 ans. En projet également la mise en place de caméras de dernière génération qui permettent l’enregistrement sur 360°.

·         Richard Tibérino a cité par la suite quelques chiffres significatifs. En 2001, l’effectif de la police municipal était de 60 agents, en 2010 ils sont désormais 134 complétés par 22 ASVP. Nîmes se classe à la 7ème position en France en termes d’effectif. Pour le matériel, c’est 15 automobiles, 17 motos et 8 VTT qui sont au service des agents.

·         Parmi quelques statistiques de 2001 à 2010 les vols avec violence sont passés de 817 à 749, les cambriolages de 1883 à 1424 et les vols de voitures de 2189 à 818. Même si ces chiffres restent encore élevés, il ne faut pas oublier que pendant cette période, la ville de Nîmes a gagné 10000 habitants. A comparer avec d’autres villes on possède des résultats très intéressants. Le manque de policies Nationaux  provoque une grande difficulté quand à la mise en place d’une politique sécuritaire efficace.

 

e                             Questions diverses : elles ont été réalisées en parallèle avec les sujets traités tout au long de la soirée, ce qui a représenté un échange très intéressant entre élus, responsables UMP et habitants du 3ème canton. Sont souvent revenus des questions sur la sécurité dans les transports en commun de la ville. Grégory Viguié, salarié des STCN, a tenu à préciser la présence dans tous les bus des caméras de surveillance et la présence sur le terrain d’Agents de Médiations qui contribuent à la sécurisation des voyageurs et du personnel roulant.

  

e                             Au terme de la réunion, tout le monde a été invité à prendre le verre de l’amitié.

 

 

Laurence Pécheral                                                                           Grégory Viguié

Déléguée du 3ème Canton                                                                 Délégué-Adjoint

 

Commenter cet article